Pourrez-vous vous en sortir avec votre anglais en Allemagne ?

Cours d’allemand pour réfugiés proposé par l’initiative étudiante « Crossborders » Photo : Uwe Anspach/dpa ©dpa-Bildfunk

NON. L’allemand est la seule langue parlée dans la vie quotidienne, par les autorités publiques et dans la plupart des entreprises d’Allemagne. Il n’y a que très peu de perspectives d’emploi sans une bonne maîtrise de l’allemand.

Si les jeunes, surtout dans les grandes villes, connaissent assez bien l’anglais, nombreuses sont dans tout le pays les personnes qui ne parlent que l’allemand dans leur vie quotidienne. Les films et séries télévisées anglophones sont même presque toujours doublés en allemand. Il y a en Allemagne de nombreuses zones où les gens ont du mal à parler ou même à comprendre l’anglais. Les services de l’administration publique, et même vos voisins, peuvent attendre de vous que vous vous exprimiez en allemand.

Pas de libre choix du lieu de résidence

Vous devez savoir aussi que si vous venez en Allemagne en tant que demandeur d’asile, vous ne pouvez choisir librement l’endroit ou vous vivrez. Les demandeurs d’asile et les personnes rencontrées dans le pays sans permis de séjour sont automatiquement transférés au plus proche centre d’accueil de l’autorité régionale (Land) respective. Il existe un système national de répartition initiale, et à votre entrée en Allemagne en tant que demandeur d’asile vous serez assigné à un centre d’accueil de l’une des autorités régionales (Länder) en vertu d’une formule définie dans la loi allemande sur la procédure d’asile. Il y a donc une forte probabilité que vous soyez hébergé dans une zone rurale, par exemple, où les gens parlent moins souvent l’anglais et où il est d’autant plus important que vous ayez des connaissances d’allemand.