icon-share

Vérifiez les faits – ce que les migrants doivent savoir

Vrai ou faux ?

Passeport grec de réfugié = soins médicaux complets en Allemagne?

Non

Les réfugiés enregistrés en Grèce peuvent faire une demande de passeport de réfugié (à couverture bleue) qui leur permet de voyager sans visa dans d’autres pays européens, dont l’Allemagne, pendant un maximum de 90 jours, à condition d’avoir assez d’argent pour financer leur séjour et leur voyage de retour. Or même dans ces conditions, ils n’ont pas droit à des soins de santé complets ou à l’asile en Allemagne.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

Le gouvernement allemand vous donnera-t-il de l’argent pour vivre ?

Non

Il est vrai qu’en Allemagne, les demandeurs d’asile reçoivent de l’aide. Cette aide est toutefois soumise à des conditions rigoureuses et n’est accordée qu’une fois les économies et les revenus dépensés en totalité. En outre, la plus grande partie de cette aide est fournie en nature, par exemple hébergement, articles d’hygiène, vêtements.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

Votre nationalité = votre droit à l’asile ?

Non

Seules les personnes qui ont fait l’objet ou risquent de faire l'objet de persécutions ou d’atteintes graves ont droit à une protection. Chaque cas est minutieusement examiné dans le cadre d’une procédure détaillée. Quiconque ne répond pas aux conditions de la Convention de Genève sur les réfugiés ou de la loi allemande sur l’asile est tenu de quitter l’Allemagne et de retourner dans son pays d’origine ou de première entrée.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

Serez vous secouru au bout de deux heures dans un canot pneumatique ?

Non

C’est ce que les passeurs promettent, mais : les missions de sauvetage peuvent ne pas se trouver dans vos parages. Même si elles viennent à s’y trouver, vos chances d’être recueilli à temps sont extrêmement faibles – surtout si les passeurs laissent votre canot pneumatique dériver sans moteur. Le voyage reste dangereux et continue de coûter des vies par milliers.

Vrai ou faux ?

Aurez vous la vie facile en Europe ?

Non

Peut être vous avez entendu dire que la vie est facile, mais la réalité est tout autre. Après leur arrivée, de nombreux demandeurs d’asile doivent loger dans des centres d’hébergement collectif en attendant qu’il soit statué sur leur cas. De nombreux demandeurs d’asile ne remplissent pas les conditions requises pour bénéficier d’une protection et leurs demandes sont rejetées - ils ne sont pas autorisés à rester et doivent quitter l’Allemagne. Ils retournent alors chez eux sans argent et doivent redémarrer à partir de rien. Même s’ils obtiennent l’asile, nombreux sont ceux qui ont du mal à trouver du travail en Allemagne. La vie est chère, et il est difficile de gagner sa vie. Alors, pourquoi entend on tant d’histoires positives ? Pour atteindre l’Europe, la plupart des migrants n’investissent pas que leur argent, mais aussi celui de leurs proches. Ils veulent que ce soit une réussite aux yeux de leur famille et de leurs amis restés au pays – même si en réalité, ils connaissent des temps difficiles.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

Le gouvernement allemand vous trouvera-t-il un emploi ?

Non

Le gouvernement allemand ne donne pas d’emplois aux réfugiés. Après leur arrivée, les demandeurs d’asile ne sont généralement pas autorisés à travailler, et même s’ils obtiennent une protection et donc le droit de rester, il leur faut souvent des années pour trouver du travail.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

Les universités allemandes sont ouvertes à tous ?

Non

D’une manière générale, les universités d’Allemagne ne sont pas ouvertes à tous. Si certains établissements peuvent offrir des modalités spécifiques d’inscription pour migrants, un titre de séjour est requis pour pouvoir suivre des cours.

Vrai ou faux ?

L’Allemagne vous aidera-t-elle à rentrer dans votre pays d’origine ?

Oui

Oui. Si vous optez pour le retour volontaire, l’Allemagne vous aidera. Le gouvernement fédéral soutient divers programmes pour vous aider à retourner dans votre pays et à y reconstruire votre vie.

en savoir plus »

Vrai ou faux ?

L’Allemagne ne dépensera-t-elle pas d’argent pour votre voyage de retour ?

Non

Rien qu’en 2016, quelque 54 000 personnes ont choisi de rentrer volontairement chez elles avec l’appui du « Programme de réintégration et d’émigration des demandeurs d’asile en Allemagne » (REAG), du « Programme de rapatriement bénéficiant de l’aide du gouvernement » (GARP) et du programme complémentaire « StarthilfePlus ». Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux programmes d’aide au retour pour les demandeurs d’asile et les migrants illégaux. Vous trouverez des premières informations ici et davantage encore à www.returningfromgermany.de.

Haut de page